L’aménagement des combles : réglementations et étapes

L’aménagement des combles : réglementations et étapes

19 octobre 2020 Non Par Amine

Aménager les combles est une bonne idée pour gagner quelques mètres carrés et créer un petit espace vivable de plus chez vous. Mais avant de s’y prendre, il faut connaître les réglementations en vigueur et avoir une idée des travaux à réaliser.

Quand est-ce qu’il est possible d’aménager des combles ?

Il s’agit heureusement d’un sujet que la loi couvre suffisamment, mettant en place des réglementations bien précises. Tout d’abord, vous devez vous assurer que les combles respectent les conditions appliquées et qu’elles sont donc aménageables.

On distingue deux conditions principales : une hauteur sous plafond minimale de 1,80 m et une pente sous toiture supérieure à 30°. Il reste possible d’effectuer l’aménagement avec une hauteur sous plafond plus petite ou une inclinaison plus faible, mais il faudra faire une demande en mairie pour vérifier la faisabilité de l’opération.

Idéalement, on préfère une pente supérieure à 35°, une hauteur de plus de 2 m et une charpente traditionnelle. Avec une charpente industrielle, on vérifie d’abord si les fermettes utilisées conviennent à l’aménagement et on reprend la toiture si nécessaire. C’est important d’ailleurs de s’assurer que le plancher soit capable de supporter le poids de l’aménagement.

 

Quelles réglementations pour l’aménagement des combles ?

Si toutes les caractéristiques citées en haut sont présentes, vous pouvez notamment songer à réaliser des travaux pour rendre vos combles vivables. Ceci en veillant à remplir les obligations légales en vigueur pour l’aménagement combles. Comme mentionné avant, il faut effectuer une demande en mairie si la hauteur sous plafond est inférieure à 1,8 m.

C’est également indispensable d’effectuer une déclaration de travaux auprès de la mairie si l’aménagement va créer entre 5 et 40 m² supplémentaires. Au-delà de cette valeur ou si la surface habitable totale du logement est supérieure à 150 m², un permis de construire est nécessaire.

Et si les travaux engendrent une modification de la façade, il faut aussi déposer une déclaration de travaux en mairie. Enfin, il faut respecter le plan local d’urbanisme PLU de votre municipalité et les règles de votre syndic que vous devez informer de votre projet.

 

Quels travaux sont inclus dans l’aménagement des combles ?

Quand vous voulez aménager des combles, vous devez aussi revoir leur isolation. Les travaux d’isolation occuperont donc une grande part de votre projet, pouvant être effectués par l’intérieur ou par l’extérieur. L’aménagement en lui-même implique des travaux de menuiserie, de peinture, etc.

Puis il faudra installer des fenêtres si l’inclinaison de la pente le permet, ainsi qu’un chauffage et un système de ventilation si nécessaire. Sans oublier les escaliers ou du moins une échelle, en plus des travaux d’électricité et de plomberie quand il s’agit de créer une salle de bain. Pour séparer les espaces, on peut mettre en place des portes ou des cloisons. De nombreux travaux sont donc à prévoir, d’où l’intérêt de faire appel à un professionnel au lieu de bricoler vous-même.

 

Un professionnel saura respecter les règles en vigueur et vous livrera un travail propre tout en étant responsable des défauts éventuels engendrés. Ceux-ci seront sous votre responsabilité si vous effectuez vous-même les travaux.